Zegris meridionalis marocana


Mâle et femelle (avers), et revers d'un mâle au repos et en parfaite homotypie sur sa plante-hôte (Issatis tinctoria) de Zegris meridionalis marocana dans la région d'Ifrane (Moyen Atlas central, avril 1997 et mai 2000) d'où il a présentement disparu sous la pression urbanistique. Fort printanière, la Piéride du Raifort présente une distribution géographique très fragmentée et se retrouve çà et là jusqu'en Iran et au Kazakhstan (Zegris eupheme, dont Z. meridionalis est une espèce vicariante de la Méditerranée occidentale).

Bilan conservatoire (2015)

Nombre de stations au Maroc (2015) : désormais moins de 10 ; en danger (déclin galopant). Demande une urgente protection contre le surpâturage et une surveillance des périmètres de reboisement qui font office de réserve, laquelle surveillance est partout déficiente.

Cartographie marocaine de l'espèce (2008)

Biotope

Habitat alticole, Plateau des lacs, Imilchil, Haut Atlas oriental
Habitat alticole, Plateau des lacs, Imilchil, Haut Atlas oriental
Habitat alticole, Plateau de l'Oukaïmeden, Haut Atlas central
Habitat alticole, Plateau de l'Oukaïmeden, Haut Atlas central

Biotope, Oukaïmeden
Biotope, Oukaïmeden
Isatis tinctoria, plante-hôte, Timahdite, Moyen Atlas
Isatis tinctoria, plante-hôte, Timahdite, Moyen Atlas