Euchloe belemia distincta, belemia desertorum & belemia altamontanus


Euchloe belemia rappelle l'espèce précédente et vole plus communément dans le Rif, les Atlas et aussi jusque dans la steppe désertique. Cette Piéride se retrouve sur l'autre rive de la Méditerranée. Les mâles sont d'actifs patrouilleurs, fréquentant toutes sortes d'éminences ou de supports en guise de repères. La Piéride du Sisymbre est illustrée au Maroc par trois sous-espèces : distincta au Nord, remplacé dans le Sud par desertorum et altamontanus, cette dernière de taille petite, aux affinités troublante avec les ssp. insulaires des Canaries (hesperidum et eversi) et seulement connue des hauteurs tourmentées et arides du Djebel Akoumbi dans l'Anti-Atlas présaharien où l'écosystème est justement de nature macaronésienne. (C'est la ssp. desertorum qui est celle représentée : régions de Taroudannt et de Tiznit, février 2002 et mars 1999).


Bilan conservatoire (2015)

Sauf belemia altamontanus (moins de 5 stations ; en voie d'extinction), la cartographie des ssp. de belemia jouit de plus de 100 stations et l'espèce n'est pas menacée.

Cartographie marocaine de l'espèce (2008)

Biotope

Biotope du Nord (E. belemia distincta), Forêt de Tourtite, Moyen Atlas central
Biotope du Nord (E. belemia distincta), Forêt de Tourtite, Moyen Atlas central
Biotope du Sud (E. belemia desertorum), région de Taroudannt, Vallée du Souss
Biotope du Sud (E. belemia desertorum), région de Taroudannt, Vallée du Souss
Biotope présaharien (E. belemia altamontanus), étage altimontain du Djebel Akoumbi, Anti-Atlas sud-occidental
Biotope présaharien (E. belemia altamontanus), étage altimontain du Djebel Akoumbi, Anti-Atlas sud-occidental (Photo Frédérique Courtin-Tarrier)