Zerynthia africana africana (*) & a. christinae

Z. africana africana f. canteneri + tristis, femelle, Mellah, Rif occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana africana f. canteneri + tristis, femelle, Mellah, Rif occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae, mâle, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae, mâle, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier

(*) Z. africana bona sp. stat, rev., Leraut 2016

Leraut (Patrice), 2016. - Papillons de jour d'Europe et des contrées voisines. 1116 p., N.A.P. Éditions.

 

La Proserpine africaine, Zerynthia africana, n'habite au Maghreb que le Maroc et l'Algérie. Au Maroc c'est partout un papillon polymorphe offrant des variations de taille, de pattern, d'intensité de la couleur jaune de fond (ground colour), d'amplitude ou d'absence du noir et du rouge. La ssp. africana, ici photographiée, occupe l'essentiel des massifs du Nord et du Centre : Péninsule tingitane, Rif occidental, Atlas Tellien, alentours de Rabat, Plateau Central et Moyen Atlas humide. Ce Lépidoptère émerge précocément dès la fin de l'hiver, là où pousse une espèce d'Aristoloche, la plante nourricière de sa chenille, depuis les prairies mésophiles et les jachères incultes des paysages collinéens jusqu'aux lisières et clairières des forêts ouvertes. On le rencontre même aux abords des habitations. Sa présence témoigne tant de la qualité biologique des lieux car sa larve ne résiste évidemment pas aux produits phytosanitaires, que de l'absence de surpâturage fatal à sa plante par l'effet du piétinement. L'excès de débroussaillement lui est très nocif car l'Aristoloche est amie de l'ombre. (Accouplements : Azrou, Moyen Atlas, mai 2003 ; mâles et chenille à livrée sombre : région d’Ifrane, Moyen Atlas central, avril 2000 et juin 2001).

La ssp. christinae, reconnaissable au rouge dominant des ailes, occupe le territoire intermédiaire entre africana africana du Nord et africana tarrieri du Sud, soit le versant septentrional  du Haut Atlas central (région de Demnate et de l'Ourika), jusqu'à plus de 2000 m d'altitude (piémont de l'Oukaïmeden) où la taille devient très petite.



Z. africana christinae, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae f. semitristis, mâle, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae f. semitristis, mâle, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae, mâle, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae, mâle, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier

Z. africana christinae, mâle, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, ©Jean-Marie André
Z. africana christinae, mâle, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, ©Jean-Marie André
Z. africana christinae, mâle, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, ©Jean-Marie André
Z. africana christinae, mâle, Imi-n-Ifri, Haut Atlas central, ©Jean-Marie André

Bilan conservatoire (2015)

Nombre de stations au Maroc (2015) pour africana africana : plus de 25, mais menacé car en déclin (plus de 100 il y a une vingtaine d'années). Demande une urgente protection contre les méfaits du surpâturage sédentaire.

Nombre de stations au Maroc (2015) pour africana christinae : moins de 5 ; en voie d'extinction.

Cartographie marocaine de l'espèce (2008)

Biotope

Habitat rifain, Pays des Beni-Routen, Rif occidental
Habitat rifain, Pays des Beni-Routen, Rif occidental
Habitat oriental, Monts de Beni-Snassen, Atlas Tellien
Habitat oriental, Monts de Beni-Snassen, Atlas Tellien
Biotope atlasique de lisière, Ifrane, Moyen Atlas central
Biotope atlasique de lisière, Ifrane, Moyen Atlas central

Biotope atlasique ouvert, Azrou, Moyen Atlas central
Biotope atlasique ouvert, Azrou, Moyen Atlas central
Aristolochia longa paucinervis, plante-hôte, Azrou
Aristolochia longa paucinervis, plante-hôte, Azrou
Habitat ouvert, Oulmès, Pays Zaër-Zaïane, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Habitat ouvert, Oulmès, Pays Zaër-Zaïane, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier

Biotope en vallon ouvert, Djebel Ben-Karriche, Rif occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Biotope en vallon ouvert, Djebel Ben-Karriche, Rif occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Site, Djebel Ben-Karriche, Rif occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Site, Djebel Ben-Karriche, Rif occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Habitat sylvatique en chataîgneraie, Ben-Karriche, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Habitat sylvatique en chataîgneraie, Ben-Karriche, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier

Niche sylvatique, Melaah, Rif occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Niche sylvatique, Melaah, Rif occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae, site Aït-Lekak, Haut Atlas central, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae, site Aït-Lekak, Haut Atlas central, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae, site Imi-Ifri, Haut Atlas central, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Z. africana christinae, site Imi-Ifri, Haut Atlas central, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier