Papilio saharae saharae

P. saharae saharae, femelle, Gafsa, Tunisie, 2017, ©Laurent Voisin
P. saharae saharae, femelle, Gafsa, Tunisie, 2017, ©Laurent Voisin
P. saharae saharae, mâle, Tizi Tazougart, région de Missour, 2018, ©Laurent Voisin
P. saharae saharae, mâle, Tizi Tazougart, région de Missour, 2018, ©Laurent Voisin
P. saharae saharae, mâle, Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
P. saharae saharae, mâle, Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier

Espèce jumelle du Machaon, le rare Papilio saharae ne fréquente que les confins du désert, depuis le Yémen jusqu'à l'Anti-Atlas marocain. Strictement inféodé au Genre Deverra, une Ombellifère steppique, volateur impétueux, il ne se repose que sur les plus hauts éperons rocheux en proue sur un paysage désertique. P. saharae, P. neosaharae et P. machaon sont des proximae à ressemblance superficielle. L'habitus des larves est bien différent mais l'identification des imagos est difficile. La taille de machaon est toujours grande, celle de saharae est petite et celle de neosaharae est intermédiaire, ce dernier les plus souvent moins caudé. Le nombre de fractions antennaires de l'ordre de 30-31 chez saharae et neosaharae, au lieu de 33-36 chez machaon.

Tizi-n-Bachkoum, Anti-Atlas nord-oriental, mars 2000.
Tizi-n-Bachkoum, Anti-Atlas nord-oriental, mars 2000
Tizi-n-Bachkoum, Anti-Atlas nord-oriental, mars 2000.
Tizi-n-Bachkoum, Anti-Atlas nord-oriental, mars 2000
Tizi-n-Bachkoum, Anti-Atlas nord-oriental, mars 2000
Tizi-n-Bachkoum, Anti-Atlas nord-oriental, mars 2000

Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Tizi Tazougart, région de Missour, 2018, ©Laurent Voisin
Tizi Tazougart, région de Missour, 2018, ©Laurent Voisin
Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Tizi Tazougart, région de Missour, 2018, ©Laurent Voisin
Tizi Tazougart, région de Missour, 2018, ©Laurent Voisin

Bilan conservatoire (2015)

Nombre de stations au Maroc (2015) : moins de 25 ; vulnérable.

Cartographie marocaine de l'espèce (2008)

Biotope

Espace de vol, Tizi-n-Bachkoum, Anti-Atlas nord-oriental
Espace de vol, Tizi-n-Bachkoum, Anti-Atlas nord-oriental
Site de hilltopping des mâles, Tizi-n-Bachkoum
Site de hilltopping des mâles, Tizi-n-Bachkoum
Espace de vol, Aït Abdallah, Anti-Atlas sud-occidental
Espace de vol, Aït Abdallah, Anti-Atlas sud-occidental

Espace de vol, Tizi-n-Tinififft, Anti-Atlas nord-oriental
Espace de vol, Tizi-n-Tinififft, Anti-Atlas nord-oriental
Deverra chloranthus, plante-hôte, Tizi-n-Bachkoum
Deverra chloranthus, plante-hôte, Tizi-n-Bachkoum
Site de hilltopping des mâles dans le Massif de l’Akoumbi, Anti-Atlas sud-occidental, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Site de hilltopping des mâles dans le Massif de l’Akoumbi, Anti-Atlas sud-occidental, ©Frédérique Courtin-Tarrier

Djebel Akoumbi, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Djebel Akoumbi, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Manteau nival tardif (mars) sur l'Akoumbi, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Manteau nival tardif (mars) sur l'Akoumbi, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier

Habitat, région d'Aït-Mansour, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Habitat, région d'Aït-Mansour, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Deverra chlorantus, mines d'Akka, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Deverra chlorantus, mines d'Akka, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier