Argynnis auresiana maroccana, auresiana hassani & auresiana astrifera


Ce cousin du Moyen Nacré d'Europe et d'Asie tempérée, est le maghrébin Argynnis auresiana. Généralement peu fréquent, certaines colonies donnent lieu à des concentrations d'individus, notamment en haute montagne (En haut à gauche : mâle de la ssp. maroccana, Ifrane, Moyen Atlas central, juin 2001 ; les autres : mâles de la ssp. astrifera, Djebel Siroua, Anti-Atlas nord-oriental, juin 2000 et 2005). Dans sa forme sylvicole et pour les mêmes causes que l'espèce précédente, la ssp. maroccana est désormais éteinte de tout le Moyen Atlas, où seules persistent quelques colonies alticoles, persécutées par les troupeaux. Il existe, dans les belles forêts rifaines bien conservées, la grande ssp. hassani, aux coloris très vifs. Sa conservation pose un peu moins de problèmes qu'ailleurs...


Bilan conservatoire (2015)

Nombre de stations au Maroc (2015) pour maroccana : moins de 5 ; en voie d'extinction, semble irréversible.

 Nombre de stations au Maroc (2015) pour hassani : moins de 10 ; en danger.

Nombre de stations au Maroc (2015) pour astrifera : moins de 25 ; vulnérable.

Cartographie marocaine de l'espèce (2008)

Biotope

Cédraie claire de la ssp. maroccana, Djebel Tidiquin, Rif occidental
Cédraie claire de la ssp. maroccana, Djebel Tidiquin, Rif occidental
Steppe alticole de la ssp. astrifera, Djebel Azourki, Haut Atlas central
Steppe alticole de la ssp. astrifera, Djebel Azourki, Haut Atlas central
Viola sp., plante-hôte
Viola sp., plante-hôte