Callophrys avis barraguei & lhafii, C. rubi fervida, C. pumilio

Messager du printemps dans les maquis à Arbousiers du Nord marocain, cette charmante Thécle à gauche (Callophrys avis barraguei) (A gauche mâle perché sur sa plante-hôte, dans le Djebel Tasaot, Rif occidental, avril 2001) de la Méditerranée occidentale ressemble à la très banale Thécle de la Ronce à droite (Callophrys rubi fervida) (A droite mâle, cédraie d'Itzer, Moyen Atlas central, avril 2001) des landes et des broussailles. Mais la Thécle de l'Arbousier est une espèce aux exigences écologiques prononcées, de rencontre très difficile.


L'existence de C. avis vient d'être notée aux limites présahariennes du Sud-ouest marocain où cette Thècle ne vit plus sur Arbustus unedo, mais sur Rhamnus oleoides, le Nerprun faux-olivier (ssp. lhafii Tarrier 2017).

Aux limites marocaines sud-orientales de l'aire de C. rubi et sur un territoire très localisé, une nouvelle espèce a été découverte : C. pumilio Tarrier, 2017. De taille fixement naine, le pourtour oculaire n'est plus blanc comme chez C. rubi, mais brun comme chez C. avis ! Monophage sur le Cerisier prostré (et non polyphage comme C. rubi), le comportement des adultes est éminemment anémophile. D'abord décrite comme sous-espèce de C. rubi, cette Thècle érémicole est à considérer comme bona species, la couleur de la frange péri-oculaire ayant valeur spécifique.

C. avis lhafii, Djebel Lekst, Anti-Atlas sud-occidental, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. avis lhafii, Djebel Lekst, Anti-Atlas sud-occidental, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. avis lhafii, Djebel Lekst, Anti-Atlas sud-occidental, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. avis lhafii, Djebel Lekst, Anti-Atlas sud-occidental, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier

C. rubi fervida (pourtour oculaire blanc), Réserve de Papillons d'Inifife, Moyen Atlas central, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. rubi fervida (pourtour oculaire blanc), Réserve de Papillons d'Inifife, Moyen Atlas central, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. rubi fervida, mâle, Djebel Lekst, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. rubi fervida, mâle, Djebel Lekst, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier

C. pumilio (pourtour oculaire brun), mâle, Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. pumilio (pourtour oculaire brun), mâle, Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. pumilio, mâle, Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. pumilio, mâle, Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. pumilio, mâle, Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
C. pumilio, mâle, Tizi Tazougart, région de Missour, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier

Bilan conservatoire (2015)

Nombre de stations au Maroc (2015) pour C. avis : plus de 25 ; peu menacé.

 Nombre de stations au Maroc (2015) pour C. rubi : plus de 100 ; non menacé.

Cartographie marocaine de l'espèce (2008)

Cartographie de C. avis barraguei
Cartographie de C. avis barraguei
Cartographie de C. rubi fervida
Cartographie de C. rubi fervida

Biotope

Arbouseraie du Djebel Bouachem, Rif occidental, habitat de C. avis
Arbouseraie du Djebel Bouachem, Rif occidental, habitat de C. avis
Arbutus unedo (vétéran), plante.hôte de C. avis barraguei, Djebel Bouachem, Rif occidental
Arbutus unedo (vétéran), plante.hôte de C. avis barraguei, Djebel Bouachem, Rif occidental

Niche écologique de C. rubi, Source Vittel, Moyen Atlas central
Niche écologique de C. rubi, Source Vittel, Moyen Atlas central
Tizi Tazougart, locus typicus de C. pumilio, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Tizi Tazougart, locus typicus de C. pumilio, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Prunus prostata (le cerisier prostré), plante-hôte de C. pumilio, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Prunus prostata (le cerisier prostré), plante-hôte de C. pumilio, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier

Habitat de C. avis barraguei et rubi fervida, Djebel Ben-Karriche, Rif occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Habitat de C. avis barraguei et rubi fervida, Djebel Ben-Karriche, Rif occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Habitat présaharien de C. rubi fervida, Djebel Lekst, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Habitat présaharien de C. rubi fervida, Djebel Lekst, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier

Habitat de C. avis lhafii, Ida-ou-Gnidif, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Habitat de C. avis lhafii, Ida-ou-Gnidif, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Niche de C. avis lhafii, Ida-ou-Gnidif, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Niche de C. avis lhafii, Ida-ou-Gnidif, Anti-Atlas sud-occidental, 2018, ©Frédérique Courtin-Tarrier

Rhamnus oleoides (Nerprun faux-olivier), plante-hôte de C. avis lhafii, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Rhamnus oleoides (Nerprun faux-olivier), plante-hôte de C. avis lhafii, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Nerprun faux-olivier, détail, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier
Nerprun faux-olivier, détail, 2017, ©Frédérique Courtin-Tarrier